Bugbusters écrit une nouvelle page

BugBustersGroupe

Bugbusters écrit une nouvelle page

Depuis février 2016, Loïc-Marie Péquignot est devenu l’associé majoritaire de Bugbusters aux côtés du fonds toulousain M Capital partners.

1. L’histoire de Bugbusters

Créée en 2003 par Stéphane Cros et Jean-Pascal Peyret, la PME s’est d’abord lancée sur le marché du dépannage informatique chez les particuliers, pui sur celui de l’installation de box internet pour les fournisseurs d’accès comme Orange. Des succès à chaque fois éphémères et insuffisants pour atteindre la rentabilité, qui ont nécessité maints changements de business models.
C’est notamment le cas en 2012, grâce aux acquisitions de la PME toulousaine Proxi Connect (déploiement et dépannage de postes de travail pour le compte des fabriquants d’ordinateurs) et d’Indigo Global Services (assistance technique aux TPE). C’est à ce moment que se dessine l’axe du déploiement numérique, du « dernier geste ».

2. La nouvelle stratégie

Loïc-Marie Péquignot a mené une stratégie à double détente:

  • une croissance organique d’abord via le recrutement de plus de 30 collaborateurs dont la moitié de techniciens
  • une croissance externe d’autre part

Une jointventure créée avec Devoteam pour installer des compteurs Linky vient d’engranger 40 millions d’euros de commande pour les quatre années à venir. Avec le rachat d’Aenima, « une pépite du secteur audiovisuel », le patron de Bugbusters veut compléter son offre pour répondre à la transformation digitale des entreprises.

Une offre qui devrait encore s’élargir début 2017 au déploiement des réseaux intelligents pour viser les 30 millions de chiffre d’affaire en 2019 contre 9,7 e 2016.

3. La presse en parle

Partager cet article :